Coronavirus Et Résilience Des Entreprises

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Article de Sylvie GAMET initialement publié sur Forbes France le 16/03/2020

Ce jeudi 12 mars, des mesures exceptionnelles ont été édictées par le gouvernement pour tenter de circonscrire la diffusion du coronavirus. L’heure n’est plus donc de débattre de la dangerosité réelle de ce virus, de son niveau de contagion. Des mesures de précautions ont été prises et nous sommes peu habitués à cela en France. Ces décisions sont radicales et ont un impact important, voire tout aussi radical, pour nombre d’entreprises du territoire.

En effet, les écoles, crèches, universités, collèges, lycées seront fermés à compter du 16 mars dans toute la France. Cette décision, à elle seule, induit des problématiques de mode de garde pour les parents actifs. Il est normalement non recommandé de compter sur les grands-parents, ces éternels sauveurs qui pour beaucoup ont déjà été sollicités pendant les grèves, puisque ceux sont eux les plus “à risque” en termes de virulence des symptômes. La résultante directe est l’impossibilité pour de nombreux travailleurs de se rendre sur leur lieu de travail. Et parmi eux, tous ne peuvent pas opter pour le télétravail. Ainsi, une perte de force vive est inévitable pour les entreprises qui fonctionneront pour beaucoup au ralenti (voire plus du tout). Les grèves n’étaient qu’un avant-goût circonscrit à quelques portions de territoires. Elles auront permis de mieux exploiter le télétravail et les outils digitaux par exemple. Ces bonnes pratiques seront donc naturellement reconduites pour pallier les conséquences de ce nouveau contexte épidémique.

Toutefois, une fois le pragmatisme de la phase d’urgence et d’organisation passé, une fois que chaque entreprise, institution aura optimisé et anticipé une exploitation à plus bas régime, il sera nécessaire d’envisager que cela risque de durer et/ou de se reproduire…

Il serait donc utile de mettre à profit ce temps ralenti, une fois le ronron de la veille économique forcée installé, pour repenser le modèle des entreprises impactées pour qu’il soit davantage résilient et adapté à ce monde, cette économie turbulente, ces imprévus et ces incertitudes qui prennent des proportions bien plus importantes et sont assez peu maîtrisables. En revanche, ce qui peut être maîtrisé, c’est la façon dont les entreprises peuvent faire face aux diverses crises qui peuvent être imaginées.

Comment peut-on anticiper de nouveaux modes de fonctionnement, faire évoluer ses offres de services, ses produits dans divers contextes de crise, qu’elles soient ou non exceptionnelles?

Il y a matière à réflexion et créativité. Voyons les opportunités derrière ces contraintes impromptues qui, au fur et à mesure, ne seront peut-être plus si exceptionnelles. Comment alors s’adapter en cas de crise financière (importante)? En cas de crise épidémique, à différents stades? En cas de crise écologique? En cas de crise énergétique? En cas d’attaque informatique? En cas d’attaque terroriste? En cas de crise sociale forte?

Nous l’avons vu sur ces derniers mois, les temps où tout tourne rond et normalement sont l’exception aujourd’hui. Le monde change vite, il  évolue, les mentalités également. Le moment est donc venu de penser la résilience des entreprises, qui sont les premiers acteurs à modeler notre quotidien et à faire en sorte que tout fonctionne au mieux. Ce sont bien des entreprises qui alimentent et permettent le bon fonctionnement de nombre de services de première nécessité en cas de crise. Pour le cas d’espèce du coronavirus, il faut assurer une production de produits de santé et d’hygiène en quantité suffisante par exemple. Il faut permettre aux salariés, au personnel de santé de travailler en les libérant des contraintes imposées (garde d’enfant en premier lieu), etc.

Et vous? Comment allez-vous vous adapter à tous ces événements exceptionnels, mais durables? Quel rôle jouera votre entreprise dans toutes ces configurations? Quel impact aurait telle ou telle crise sur votre modèle? Etes-vous résilient? Pouvez-vous le devenir?

Autres articles

Newsletter

Nous produisons 5 newsletters par an. Recevez nos publications et actualités sur l’innovation !

100% Privé. Pas de spam.